• English
  • Español
  • Français
  • Русский

GroFutures lancé à l’Atelier de lancement à Addis-Abeba

GroFutures lancé à l’Atelier de lancement à Addis-Abeba

Meet the GroFutures team

25 chercheurs en sciences sociales et physiques de 12 organisations participantes dans 11 pays différents se sont réunis à Addis-Abeba, en Ethiopie, pour inaugurer le nouveau projet de quatre ans sur les « eaux souterraines Futures en Afrique sub-saharienne » (GroFutures). L'équipe de GroFutures a commencé l'atelier avec une visite de terrain dans le bassin supérieur Awash pour évaluer l'évolution des modes de gestion et d'utilisation des eaux souterraines. Les membres de l'équipe ont ensuite travaillé ensemble pour examiner les plans intégrés de recherche en sciences physiques et sociales dans les trois « bassin Observatoires » focaux comprenant l'Awash supérieur (Ethiopie), Great Ruaha (Tanzanie), et Iullemmeden (Niger / Nigéria / Bénin / Burkina Faso).

L'un des rôles clés de l´IGRAC dans GroFutures est de développer un jeu des « eaux souterraines » et l´appliquer dans les sessions de Jeu et Dialogue (Play & Dialogue) avec les parties prenantes du bassin. Nommé « Un jeu sérieux sur l'amélioration de la gestion des eaux souterraines par le biais de la coopération et de l'action collective », il est conçu pour améliorer la compréhension de base des participants dans la gestion des ressources en eaux souterraines. Le jeu part des dilemmes communs rencontrés par les petits exploitants qui cherchent à gérer les ressources en eaux souterraines pour l'irrigation durable à la fois individuellement et collectivement. En jouant au jeu, l´IGRAC cherche à avoir des joueurs agissant sur les conséquences de la surexploitation des eaux souterraines, en tenant compte des impacts environnementaux qui peuvent être engendrés par une mauvaise gestion, ainsi que les améliorations qui peuvent résulter de l'action collective et la coopération. L´IGRAC a réalisé une session pour tester le jeu au cours de l'atelier avec les membres de l'équipe de GroFutures qui ont recommandé des modifications supplémentaires pour développer cet outil et l'adapter aux réalités locales. L´IGRAC mettra en œuvre ces modifications dans les prochains mois, après quoi le jeu sera utilisé dans le cadre de l'engagement des parties prenantes et les processus de recherche avec les principaux intervenants dans chaque bassin.

Dans l'ensemble, GroFutures développera la base de preuves scientifiques, des outils et des processus participatifs par lesquels les ressources en eaux souterraines peuvent être utilisées de manière durable pour réduire la pauvreté en Afrique sub-saharienne (ASS). Elle permettra d'améliorer la compréhension du volume et de renouvellement des eaux souterraines en Afrique subsaharienne, et de développer des outils d´évaluations géophysiques et socio-économiques solides pour prévoir les ressources en eaux souterraines disponibles sous des pressions environnementales. En outre, GroFutures examinera les processus de gouvernance actuels et identifiera les voies vers une utilisation plus durable et équitable des ressources en eau souterraine. Le projet est soutenu par une subvention du programme UPGro (Unlocking Groundwater’s Potential for the Poor), qui est financé conjointement par le Département britannique pour le développement international (DFID), le Natural Environment Research Council (NERC) et le Conseil de recherche économique et sociale (ESRC).