Les eaux souterraines face à l’explosion urbaine en Afrique de l’Ouest

Image

L’Afrique de l’Ouest voit sa population croitre rapidement. La region abritait 316 millions d’habitants en 2007. Ils sont aujourd’hui 391 millions, et pourraient atteindre 796 millions en 2050. La population augmente plus rapidement dans les zones urbains que dans les zones rurales, notamment en raison des migrations. La croissance rapide des zones urbaines s’accompagne de défis en matière de planification et d’infrastructure, comme l’approvi­sionnement en eau et l’assainissement. 

Comme de nombreuses villes dépendent des eaux souterraines pour l’approvisionnement en eau, il existe des risques de surexploitation et de contamination. Dans le cadre du Programme mon­dial de cartographie et d’évaluation hydrogéologiques (WHYMAP), l’état de l’utilisation et de la gestion des eaux souterraines a été évalué pour la plus grande ville dans chaque État membre de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Cette évaluation s’appuie sur une large revue de littérature et sur les contributions d’experts nationaux.

Les principaux résultats de cette évaluation sont présentés pour chaque ville. Il apparaît que les villes qui dépendent des eaux souterraines partagent des défis similaires en termes d’utilisation et de gestion des eaux souterraines. Ces tendances régionales ont été synthétisées dans un dia­gramme Forces/Pressions/États/Impacts/Réponses (DPSIR). Plus d’informations sont disponibles dans le rapport d’analyse (en anglais seulement).

Cette évaluation montre, entre autres, la nécessité d’une meilleure caractérisation des ressou­rces en eaux souterraines et d’un renforcement des mesures de gestion telles que le suivi pié­zométrique, le recensement des forages et les zones de protection.

Image
Les eaux souterraines face à l’explosion urbaine en Afrique de l’Ouest

Téléchargement