• English
  • Español
  • Français
  • Русский
Digging for Water by DFID-UK

GroFutures

GroFutures

FUTURES SOUTERRAINES EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE
Informations sur le projet

Financé dans le cadre du nouveau programme UPGro du gouvernement britannique, GroFutures est un projet de recherche de 4 ans qui développera une base de preuves scientifiques, des outils et des processus participatifs par lesquels les ressources en eaux souterraines peuvent être utilisées de façon durable pour la réduction de la pauvreté en Afrique subsaharienne (SSA).

Il permettra d'améliorer la compréhension du volume et de renouvellement des eaux souterraines en Afrique subsaharienne, et de développer de solides outils d'évaluation bio-géophysiques et socio-économiques pour prévoir les ressources en eaux souterraines disponibles dans le contexte de changement climatique, l'utilisation des terres et des scénarios de la demande, y compris l'expansion des terres arables irriguées. GroFutures examinera également les processus de gouvernance actuels et identifiera de futures voies vers une utilisation plus durable et équitable des ressources en eaux souterraines qui sont réconciliés avec les projections de l'évolution de la demande et la disponibilité des ressources.

Rôle de l'IGRAC

En tant que contribution au projet de GroFutures, l’IGRAC améliore la Groundwater Serious Game, qui sera utilisé dans le projet comme un outil de sensibilisation croissante entre les parties prenantes. Il les aidera à comprendre les dilemmes auxquels sont confrontés les petits agriculteurs qui cherchent des moyens efficaces et équitables pour gérer leurs ressources en eau souterraine individuellement et collectivement pour irriguer leurs terres. En outre l’IGRAC est responsable de la gestion des données sur les eaux souterraines recueillies au cours du projet.

Objectifs du projet

  1. Quantifier et caractériser les demandes d’eaux souterraines actuels et projetés les changements dans les zones de l'Ethiopie, le Ghana et la Tanzanie ainsi que résoudre les relations entre la demande en eau, l’accès et la pauvreté.
  2. Quantifier et caractériser les changements d’alimentation de recharge dans les eaux souterraines actuels et projetés dans les régions semi-arides de la Tanzanie et humides de l’Ouganda et élargir ces observations vers d'autres régions de l'Afrique subsaharienne.
  3. Tester une nouvelle forme de mensuration de la disponibilité de l'eau pour améliorer la gouvernance des eaux souterraines.
  4. Passer en revue les structures de gouvernance des eaux souterraines en Ethiopie, au Ghana et en Tanzanie et identifier les obstacles potentiels à des politiques de gestion durable et favorable aux pauvres.
  5. Développer un consortium panafricain interdisciplinaire pour réaliser des études de collaboration sur les eaux souterraines et de préparer une proposition de recherche pour des recherches plus approfondies.
Actualités