• English
  • Español
  • Français
  • Русский
Managed Aquifer Recharge (MAR)

IGAD MAR

IGAD MAR

Conception et développement d'un système de gestion pour la gestion de la recharge des aquifères dans la Corne de l'Afrique
Informations sur le projet

En 2014, l’IGRAC a mené, conjointement avec Acacia Water, un projet sur la gestion de la recharge des aquifères (MAR) dans l´aquifère transfrontalier Merti, partagé entre le Kenya et la Somalie. Le projet a été commandé par le Programme IGAD Inland Water Resources Management Programme (IGAD-INWRMP), qui est un programme financé par l'UE qui vise à renforcer les capacités nationales et régionales dans le domaine de la gestion des ressources en eau et au développement du dialogue régional et de la coopération pour le développement durable de la gestion des ressources en eau dans la Corne de l'Afrique.

L'objectif général du projet était d'identifier et de cartographier le potentiel pour différentes applications MAR dans le Merti aquifère et de développer un système de gestion de la base des données MAR. Basé sur les résultats du projet, des recommandations ont été données sur le potentiel des différentes applications MAR dans la région.

Aquifère Merti

L'équipe IGAD-INWRM a choisi l'aquifère Merti, partagé entre le Kenya et la Somalie, comme l´aquifère pilote transfrontalier (TBA) pour ce projet. L'aquifère Merti est un grand aquifère non renouvelable qui est l'une des rares sources d'eau fiable dans cette région semi-aride. Depuis le début des années 1990, il y a eu une augmentation significative de la population en raison de l’installation d'un grand nombre de réfugiés en provenance de la Somalie dans la région de Dadaab, qui a conduit à une demande accrue pour l'eau potable. La population locale et les réfugiés dépendent entièrement de l'eau souterraine comme eau potable. Cependant, bien que l'aquifère Merti est une source vitale d'eau douce dans la région, il y a peu de connaissance sur l'étendue de l'aquifère, ses paramètres hydrogéologiques et recharge des eaux souterraines.

MAR potentiel

L'étude a montré que, pour l'aquifère Merti, les ressources en eau et les caractéristiques du paysage pour les interventions MAR sont disponibles. La pertinence de la carte MAR durable indique qu’une intervention MAR pour les eaux souterraines profondes et peu profondes est possible. Des interventions peu profondes MAR comprennent l’infiltration diffuse de surface des terrains, infiltration localisée de surface terrestres, l'infiltration de l'aquifère direct, le stockage de l'eau de surface et de stockage de flux tels que les barrages de sable et les barrages souterrains. Étant donné la nature limitée de l'aquifère Merti, la meilleure technique MAR pour l'eau souterraine profonde est l'utilisation de puits d'injection.

Les résultats définitifs ont été présentés par la chercheuse de l’IGRAC Nienke Ansems lors de l'atelier sur la technologie MAR pour l’aquifère Merti, qui a eu lieu les 26 et 27 Mars 2015 à Naivasha, au Kenya. Cet atelier a été combiné avec une séance de formation sur l'utilisation d'un système de données MAR. Les objectifs étaient de promouvoir l'utilisation d'une approche axée sur les données et équiper des experts locaux avec les connaissances et les compétences nécessaires pour appliquer MAR.

Rôle de l’IGRAC

  • Cartographie de la zone à l'aide de la télédétection et analyses GIS.
  • Développer la base de données sur les informations de l'eau souterraine dans la zone Merti.
  • Conception et développement du système de gestion de l'information.
  • Organisation de l'atelier sur la technologie MAR dans la zone Merti.
Actualités